Documents & Publications

fabricA 8

Image : fabricA 8

LéaV – 2014 – fabricA 8

La fabrication du projet architectural est toujours en évolution. De nouveaux outils, de nouvelles méthodes, d’autres paradigmes ou contraintes, obligent à la remise en question des modes de conception et de la manière de laisser entrevoir une réalité future. La démonstration d’Alexis Laderriere et Éric Lowry montre en quoi jeu vidéo et architecture ont intrinsèquement liés. En tant que lieu immatériel et interactif, le jeu vidéo est en mesure de contribuer à un renouvellement de la conception architecturale permettant de se projeter dans les espaces avant leur concrétisation finale. Grâce à des systèmes immersifs aiguisant la perception sensorielle et favorisant l’évaluation de l’usage, il devient possible de vivre dans un espace fictif sur lequel on peut encore agir. De son côté, le jeu vidéo a gagné dans la représentation des espaces et de l’architecture de réelles qualités esthétiques permettant aux joueurs de se projeter dans des scènes hyperréalistes. Articulée autour de points de convergence, tels que l’émotion, la notion d’authenticité ou la conception, cette contribution vise à montrer que ces univers bien distincts ont des expériences majeures à partager.

Extrait de l’Introduction par Catherine Bruant & Nathalie Simonnot

Mémoire :

Image: Masters_Thesis

Eric Lowry – 2014 – Mémoire à l’Énsa-V

Mon mémoire est une analyse des relations existantes et envisageables entre les méthodes de production d’espaces et leurs utilisations dans le jeu vidéo et l’architecture. Plus précisément, j’ai analysé la manière dont les environnements sont conçus et construits dans les jeu vidéos pour en tirer des éléments techniques ou méthodologiques qu’il serait intéressant d’importer en architecture.