Solar Decathlon – Organisation

Vivre Ensemble

Contexte :

Le Solar Decathlon a été tenu à Versailles en été 2014, à 40 minutes à peine de marche depuis l’Énsa-V. Comme nous connaissons bien le site et ses environs, l’équipe en charge d’organiser l’événement nous a contactés pour nous demander de participer à la conception d’un plan urbain de l’événement. Après quelques semaines de travail, nos suggestions furent ajoutées au plan officiel, et un nouvel objectif fut fixé : nous devions concevoir les logements pour les centaines de décathlètes.

Sujet :

Notre problème était de loger des centaines d’étudiants pour un peu plus d’un mois avec peu de fonds et sur un terrain en grande partie marécageux. Nous avons décidés de tout faire pour éviter l’habituelle rangée de constructions préfabriquées de mauvaise qualité. Il aurait été possible d’innover en concevant de nouvelles méthodes de préfabrication, en trouvant de nouvelles manières d’utiliser des technologies existantes…

Mais avant tout, notre but était de créer un lieu de vie où des dizaines d’équipes d’architectes en compétition pourraient se reposer et s’amuser après une longue journée de travail.

Projet :

Notre équipe a immédiatement fait le choix d’utiliser les deux atouts majeurs du site : la vaste pleine ouverte et la lisière de forêt sauvage qui l’entoure. Puisqu’ils travailleront dans des conditions de stress extrêmes, nous voulions que les décathlètes puissent passer leurs soirées au bord d’une vaste prairie, puis, au matin, observer une forêt sauvage par la fenêtre de leur chambre. Pour ce faire, nous avons décidé de séparer les habitations sur deux fronts, de part et d’autre de la plaine, le long de la forêt.

Il était alors question d’offrir de l’intimité au sein d’un groupe d’étudiants, et de créer des espaces où ils pourraient se regrouper avec les décathlètes d’autres pays. Nous avons donc réparti les équipes en groupes de trois en demi-cercles au sein desquels serait un espace commun, ouvert à tous,  et au bord duquel se trouveraient leurs logements. Ceci nous a permis d’instaurer une progression douce de l’espace public à l’espace le plus intime.

Dans la terrasse centrale, trois équipes se partageraient deux cuisines extérieures couvertes et un aménagement propice au repos, à la convivialité et aux repas. Ensuite, chaque équipe aurait un espace de travail avec une lumière naturelle adoucie parfaitement adaptée à leurs besoins. Ces espaces de travail s’ouvriraient directement sur une série de petites jetées entourant un petit jardin privé.

Pour ce qui est des chambres, ce seraient de simples pièces préfabriquées, mais affublées de suffisamment d’éléments rapportés pour en faire un solution élégante et parfaitement viable : pour éviter la sur-exposition au soleil et pour les intégrer au reste du site, nous avons conçus un bardage de lambris à placer le long des façades et de la toiture de groupes de 4 modules. De plus, des panneaux solaires devaient être placés sur le site, pour alimenter l’événement, et cette structure rapportée était la solution idéale pour les accueillir.

Enfin, au plus près du site même de la compétition, nous avons conçus un large espace commun qui contiendrait une cafétéria, un bar et qui s’ouvrirait à la fois aux participants et aux visiteurs de l’événement : toujours dans le but de promouvoir la communication et le partage.

Alors que le programme ambitieux et la mise en place quelque peu luxueuse pourraient donner l’impression que notre projet est trop complexe et/ou trop onéreux pour un événement d’à peine plus d’un mois, en rendant chaque édifice indépendant transportable par camion, nous avons justifiés les éventuels surcoûts du projet. S’ajoute à ceci la simplicité des méthodes de construction utilisées et l’on obtient alors des habitations temporaires de grande qualité à prix abordable.

Cette entrée a été postée en 2013. Mettre le permalien en marquepage.